Archives par catégorie : Portugais

1-aout2012-min

Massage anonyme

Ils sont timides et asthmatiques, mais ont accepté de me laisser enregistrer leur performance. Un massage d’oreille, rien que pour vous. Ils ont toutefois demandé l’anonymat.

Promaja-mi para usi-Radia-Flickr-Credit-Tomislava Sekulic

Promaja sur les radios – Février 2013

Oyé oyé, cette semaine – du 11 au 17 février, une expérimentation sonore explore les origines de l’aventure de Léa Promaja – « sur les pas d’un mot, le mot Promaja ». La pièce de 28 minutes est diffusée sur 23 radios européennes pour l’épisode 411 de … Read More

Image00001

Transatlantique

Transatlantic from Léa Promaja on Vimeo. Je pensais qu’être skipper induisait du calme, des personnalités solitaires. Izabel a brisé cette idée. Je l’ai connu à Madère, la dernière étape de ma Transatlantique en bateau à voile, que je n’allais pas terminer. Izabel allait le faire … Read More

PEssoa-LONG

Liberté de Pessoa

Le poème de Pessoa, Monsieur Personne, en portugais. Sauf qu’il est devenu quelqu’un, le plus grand des poètes lusophones. Ne m’en veux pas, Fernando. J’ai pris la liberté de donner la liberté à des gens de toutes origines, et de toutes langues, de faire sonner … Read More

26-aout2012-min

Les chats ne parlent pas

Assise à mon bureau, de la chaleur sur mes genoux. J’ai une maman-chat sur les genoux, et trois chatons téteurs, mes oreilles sont amplifiées grâce aux écouteurs, je les enregistre, plus proche, j’entre dans leur cocon. Les poils isolent et rendent le son de l’intimité, … Read More

39-min

Sons du Rossio, Lisbonne / Sons do Rossio, Lx

Rossio time from Léa Promaja on Vimeo. Video noire ( pas d’image) en anglais et en français, sur une bande sonore en portugais.. Son soundcloud : seulement dans la langue originale, le portugais de Lisbonne Le ciel est gris à Lisbonne. Et on chuchote ce … Read More

Roki en accords

Spécial dédicace pour toi, Mam’zelle

UNILANGUE – Roki je le vois autant de fois que je fais de visites dans la vieille ville. Très souvent. Ce jour là, nous causâmes, je lui remis ces photos de lui prises quelques jours plus tôt. D’où la dédicace, à la « qifteli », bien sûr…