Ce que l’on dit de Léa

Sur le site de télérama

http://www.telerama.fr/divers/creation-sonore-le-son-de-lea-est-frais,90114.php

Paolo Stecconi, Cultural Cleaner – art critic, Rome

FR – Léa Promaja est une invention idéale. Elle chemine dans l’univers sonore des émotions en passant par toutes les sensations, sans hésitation. En enregistrant des pas, des chansons, voix, bruits, Léa intègre le monde entier dans son monde.

Tout est révélé dans un détail, loin des conventions fanées du visuel, pour se réfugier dans la plus noble, car moins courante : l’écoute. Parce que l’écoute que propose Léa s’éloigne des lois du marché, de toutes les pratiques commerciales qui trouvent leur sol le plus fertile dans le visuel : une image sans cesse exploitée, de coutume par la publicité.

Sa logique sans logique ne cède à aucune tentation mercantile. Elle est basé sur un seul concept salutaire : vivre. Traverser le monde avec la spontanéité d’un être humain qui a pour seule habitude d’exister, donc de voir et d’entendre.

Léa est l’autre visage de Béatrice, toutes deux alliées dans une lutte inégale contre les morales négligées de la société d’abondance qui arrive à sa déchéance. Léa et Béatrice se connaissent à peine même si elles sont la même personne. Elles ont un lien qui n’a d’autre raison que le sentiment d’avoir une dette envers le monde et la vie grâce à une expérience émotionnelle première, elles ne communiquent qu‘à travers les émotions.

Léa Promaja est la preuve évidente que l’écoute, sans la vision, est capable de nous apporter par les bienfaits du son une réalité parfois loin de nous. Une réalité composée de fragments, arrachés à tous les instants, puis réunis dans un grand puzzle: celui de la vie des êtres humains du XXIe siècle. Miettes humides d’une nature complexe, d’un pain fait d’absence et de présence: de trous et de mie. Le pain, alimentation première. Léa vit de ce pain et se permet de recueillir sur son chemin, les fruits de l’expérience quotidienne, sans réserve. Sans tabous ! Poussée seulement par son désir de vivre, d’écouter, et de transmettre.

Travaux de Léa

Radia, episode #344, diffusé sur le réseau Radia (23 stations de Radio en Europe et au-delà) – novembre 2012
Radia, episode #411, diffusé sur le réseau Radia – février 2013